Crises d’angoisses : les 7 erreurs à éviter

L’anxiété est une réaction normale au danger, la réaction automatique de lutte ou de fuite de l’organisme qui se déclenche lorsque vous vous sentez menacé, sous pression ou face à une situation difficile, comme un entretien d’embauche, un examen ou un premier rendez-vous. Avec modération, l’anxiété n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Elle peut vous aider à rester alerte et concentré, vous inciter à agir et vous motiver à résoudre des problèmes. Mais lorsque l’anxiété est constante ou accablante – lorsque les inquiétudes et les craintes interfèrent avec vos relations et votre vie quotidienne – vous avez probablement franchi la limite entre l’anxiété normale et un trouble anxieux.

Comme les troubles anxieux sont un groupe d’affections connexes plutôt qu’un trouble unique, les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre. Une personne peut souffrir de crises d’angoisse intenses qui surviennent sans prévenir, tandis qu’une autre panique à l’idée de se mêler à une fête. Une autre personne peut être aux prises avec une peur invalidante de conduire, ou des pensées intrusives incontrôlables. Une autre encore peut vivre dans un état de tension constante, s’inquiétant de tout et n’importe quoi. Mais malgré leurs différentes formes, tous les troubles anxieux suscitent une peur ou une inquiétude intense, disproportionnée par rapport à la situation.

Si un trouble anxieux peut être handicapant et vous empêcher de vivre la vie que vous souhaitez, il est important de savoir que vous n’êtes pas seul. Les troubles anxieux font partie des problèmes de santé mentale les plus courants – et sont très faciles à traiter. Une fois que vous avez compris votre trouble anxieux, vous pouvez prendre certaines mesures pour réduire les symptômes et reprendre le contrôle de votre vie.

Crises d'angoisses : les 7 erreurs à éviter

Crises d angoisses : les 7 erreurs à éviter

Erreur 1 : Cacher mon anxiété aux autres

Le sentiment de honte a commencé à dominer ma vie lorsque l’anxiété est devenue chronique. Je ne voulais pas que quelqu’un sache que je souffrais d’un trouble anxieux, car j’avais créé dans ma tête un récit sur qui j’étais et comment je voulais être perçue par les autres. Par crainte d’être rejeté par la société et de ruiner ma réputation, j’ai décidé de garder mon anxiété comme un sale petit secret, ce qui n’a fait qu’aggraver mon anxiété.

A lire aussi :  Arbre de vie : Signification, symboles et mythologie

Je croyais que le fait de toujours “surmonter” l’anxiété était le moyen de la faire disparaître.

J’ai découvert à la dure que nous avons tous besoin de temps pour “nous reposer et digérer”. J’ai souvent évité de prendre soin de moi, car je pensais que prendre le temps de regarder Netflix signifiait que j’étais paresseuse. En réalité, nous avons tous besoin de trouver des activités qui permettent à notre système nerveux parasympathique de s’engager afin que nos nerfs puissent se reposer.

Erreur 2 : Passer des quantités excessives de temps à rechercher l’anxiété

Je ne peux pas vous dire combien de livres, de blogs, de vidéos YouTube et de podcasts j’ai écouté afin de “résoudre” mon problème d’anxiété. La vérité est que notre esprit est excellent pour résoudre des problèmes tels que les questions financières, les réparations d’entretien, etc., mais l’esprit est TERRIBLE pour résoudre ses propres problèmes.

Erreur 3 : Je cherche à me rassurer

La recherche du réconfort est un symptôme classique de l’anxiété. Le problème de ce comportement est qu’il atténue souvent nos inquiétudes à court terme, mais qu’à long terme, il ne nous aide jamais. Des inquiétudes telles que “Ai-je endommagé mon système nerveux de façon irrémédiable ?” ou “Y a-t-il quelque chose d’autre dans ma vie qui cause cette anxiété ?” semblaient toujours revenir, même après avoir été rassuré par votre femme ou mari. Ce comportement peut également nuire à vos relations avec les personnes auprès desquelles vous cherchez à vous rassurer, et ce, pour de nombreuses raisons.

Erreur 4 : Présenter l’anxiété comme l’ennemi que je dois vaincre

Lorsque j’ai reçu un diagnostic de trouble d’anxiété généralisée (TAG), d’anxiété sociale et de trouble panique, j’ai établi dans mon esprit (sans même m’en rendre compte) un récit selon lequel j’avais maintenant un ennemi à vaincre – ce qui m’a conduit à la recherche excessive dont j’ai parlé plus tôt. Je m’imaginais aussi en train de battre mon anxiété, ce qui pouvait m’aider temporairement, mais elle revenait toujours se venger.

Erreur 5 : S’engager dans des pratiques pseudo-scientifiques

Au tout début de mon histoire d’anxiété, j’ai décidé de me soigner avec des ” antidotes ” que je trouvais sur Internet. L’une de mes plus grosses erreurs a été de tomber dans le piège de pratiques qui n’étaient pas des traitements fondés sur des preuves pour les troubles anxieux. Je me suis laissé séduire par des pratiques comme la “loi de l’attraction”, qui suggère que, par la méditation, nous pouvons attirer ce que nous voulons dans notre vie par la seule pensée (pour moi, il s’agissait d’être libéré de l’anxiété). Eh bien, laissez-moi vous faire gagner du temps et vous dire simplement… que cette merde ne fonctionne pas.

A lire aussi :  Comment nettoyer un pendule : 5 méthodes simples et efficaces

Erreur 6 : Éviter les activités jusqu’à ce que je sois ” guérie “.

À cause de ma peur que les autres découvrent ma crise de santé mentale, j’ai inconsciemment décidé d’éviter les gens et les activités que j’aimais jusqu’à ce que je sois “guéri”. Malheureusement, cela n’a fait que rendre ma vie plus petite, moins joyeuse, moins significative et, vous l’avez deviné, a aggravé mon anxiété.

Erreur 7 : Se concentrer sur les conséquences (ou les conséquences imaginaires)

Lorsque quelque chose ne va pas, il est normal que les humains regardent vers l’avenir et prévoient tout ce qui pourrait continuer à aller mal. Un certain degré de cette attitude est bon ; cela fait partie de la planification et de la réparation des dommages. Si nous ne savons pas quels problèmes l’erreur pourrait causer, nous ne sommes pas motivés pour faire quelque chose. Cependant, cette attitude peut facilement devenir incontrôlable et nuire à notre santé mentale. Le fait d’imaginer tout ce qui pourrait mal tourner et de le gonfler hors de toute proportion est connu sous le nom de catastrophisme. La catastrophisation peut accroître l’anxiété et le stress et nous empêcher de prendre des mesures efficaces.

Conclusion

Le recul est de 20/20. Nous faisons tous des erreurs lorsque nous traversons une épreuve. Quelles erreurs avez-vous commises en essayant de vous remettre de votre anxiété ? Partagez-les ci-dessous pour que d’autres puissent apprendre de vous aussi.

Sebastien

Sebastien

Sébastien est un expert en C/C++ et en technologie Blockchain. Il a écrit des tutoriels de programmation en C, C#, C++, Android, Blockchain et Go. Il a donné des exemples approfondis, ce qui aide le public à mieux apprendre. Pendant son temps libre, il aime regarder des films d'action, des drames, des films scientifiques, et regarder des vidéos qui parlent des dernières technologies.

Ocean Corner
Logo